Les meilleurs équipementsNos meilleurs conseilsSalomon X ULTRA MID GTX

Bien choisir ses équipements de randonnée est primordial pour deux raisons : profiter au maximum de l’expérience et être protéger. Les chaussures de randonnée sont à ce titre l’élément le plus important dont vous aurez besoin pour marcher et pourtant elles devront se faire oublier ! Nous allons essayer ici de vous donner les éléments essentiels pour bien choisir selon vos besoins.

Chaussure de marche : un modèle adapté pour ici ?

Pour pratiquer la randonnée dans les Vosges, vous n’aurez pas besoin d’investir dans des chaussures de haute-montagne comme pour les Alpes ! On pourra même se contenter de chaussures basses pour une bonne partie des itinéraires locaux. Cependant pour pouvoir être sûr de ne pas glisser dans un ravin par exemple, je vous conseille d’éviter les simples baskets, les semelles sont en générales totalement inadaptées et glissantes. Pour l’avoir expérimenté, vous serez bien content d’avoir une chaussure imperméable quand votre pied s’enfoncera jusqu’à la cheville dans une flaque de boue ou que vous devrez passer d’une pierre glissante à une autre pour éviter une marre.

En fonction des saisons, vous pouvez adapter le type de modèle (haute ou basse, aérée ou en cuir, ultra-légère ou renforcée,…), mais à titre personnel, j’utilise quasiment toujours la même paire (en l’occurrence des Salomon Ultra-mid GTX). Comme le temps change rapidement en montagne ou qu’on ne sait pas forcément à quoi s’attendre au niveau du revêtement, je préfère toujours utiliser cette paire mi-haute équipée d’une membrane Gore-Tex (imperméable et respirante). Les raisons sont simples, sans membrane, il suffit d’un pré humide ou une flaque pour avoir les pieds mouillés… Et le côté mi-haut me rassure sur la protection des malléoles en marchant dans les pierriers et empêche les poussières et cailloux de rentrer trop facilement.

Le confort avant tout et tout de suite

Lorsque que vous essayerez vos chaussures, l’impression de maintien et de confort doit être immédiat. Une chaussure ne va pas se déformer comme par miracle au bout d’une heure ou deux pour épouser parfaitement votre pied ! Surtout avec la stabilité des matériaux synthétiques d’aujourd’hui… Vous risquez donc de souffrir pour rien si vous pensez que ça va se faire à l’usage.

Vous devrez sentir un bon maintient de l’arrière du pied et de l’espace pour les orteils à l’avant, sans avoir à serrer trop les lacets. Garder une marge à l’avant est essentielle car les pieds gonflent et en descente, votre pied aura tendance à s’avancer légèrement dans la chaussure et risque de toucher.

Globalement la semelle de la chaussure ne doit pas être trop souple non plus, car vous risquez de manquer de maintient mais surtout de sentir les pierres sur lesquelles vous marcherez. La forme des crampons est surtout une question d’esthétisme, mais sa composition est en général très importante pour le grip et la résistance à l’usure. D’ailleurs vous retrouverez souvent des marques de pneus de voiture apparaître sur certains modèles de chaussures de randonnée ! Cette collaboration entre marques est assez logique au final. Privilégiez en général les vraies marques de fabricant de chaussure et éviter les premiers prix, ce n’est pas l’équipement où il faut économiser. Vous éviterez ainsi de perdre une semelle au milieu de nulle part ou d’horribles ampoules.

Pour information, les chaussures de randonnée ne pèsent plus très lourd aujourd’hui (c’est du confort également !). Ce qui est un gros avantage quand vous marchez une journée entière. A titre de comparaison, les chaussures que j’utilise pèse 820g la paire, les versions basses sont à 640g et ma paire de basket de running est à… 600g ! Il n’y a donc que très peu de différence au final…

Les conseils essentiels

  • Une chaussure de randonnée se doit d’être confortable, rien ne doit faire mal ou gêner
  • Choisir une forme adaptée à son pied (chaque marque taille différemment), il faut en essayer plusieurs
  • Avoir un très bon maintient arrière et de l’espace pour « la boîte à orteils »
  • Le cuir n’est pas obligatoire du tout, les textiles synthétiques et membranes imperméables sont top aujourd’hui
  • Semelle de bonne qualité et accrocheuse
  • Rigidité suffisante
  • Un pare-pierre suffisant à l’avant n’est pas du luxe et améliore la durée de vie de la chaussure